Les entreprises investissent et s’investissent de plus en plus dans les réseaux sociaux. Véritable clé de voûte de votre stratégie, ces plateformes sont devenues d’incontournables canaux de communication qui permettent  aux entreprises, quelle que soit leur taille, de toucher un public large et ciblé. 

Mais une présence efficace sur les réseaux sociaux ne s’improvise pas. Voici 7 points essentiels à prendre en compte.

1- Le Contenu

En tant que community manager, vous avez le choix entre produire du contenu et le relayer, ou simplement le relayer, si votre structure fait appel à un content manager ou un rédacteur web spécialisé pour le produire. 

Si le community manager produit son propre contenu, il faut savoir qu’il en existe différentes formes afin de répondre à de nombreuses problématiques liées à votre audience.

Aussi les contraintes de contenu et/ou de rédaction ne s’arrêtent pas là, car il faut considérer également les devices utilisés par votre audience.

Le premier point concerne la qualité des contenus que vous publierez. Si le public rejette en majorité la publicité, les internautes sont réceptifs à des prises de parole de marque si ces publications sont différentes, amusantes ou utiles. Vos contenus devront donc répondre au moins à l’un de ces critères pour être efficaces.

N’oubliez pas également de définir votre ligne éditoriale par plateforme. Les internautes ne fréquentent pas les différents réseaux sociaux pour la même raison. Par exemple, Facebook est idéal pour le storytelling, TikTok pour le divertissement, alors que Linkedin ou Twitter sont plus adaptés pour des infos à caractère professionnel. Alors ne duplique pas systématiquement le même contenu sur toutes les plateformes. Rédigez-le spécifiquement pour chaque média utilisé, et adaptez-le si besoin pour les autres supports. Cette étape sera évidemment un peu chronophage, mais elle est nécessaire pour répondre aux codes utilisés et attendus par les internautes sur ces différents canaux.

Voyons à présent les différentes variantes de contenus qui peuvent être exploitées par le community manager :

  • Les visuels : images, photos, illustrations ou infographies seules.
  • Les vidéos
  • Les articles classiques
  • Les articles de fond
  • Le snacking content ou snacking media
  • Les dossiers
  • Les livres blancs

source: Content Marketing Académie

2- La Conversation

Avant d’entamer une conversation avec une communauté sur les médias sociaux, il est essentiel de d’abord dialoguer avec le client, la marque. C’est de l’échange et la confiance mutuelle que naissent les plus belles réalisations.

Pour développer une vraie communauté, pensez d’abord à vos lecteurs avant de penser à vous ! Pour prendre une image, un site de réseau social est un peu comme une soirée entre amis. Auriez-vous envie d’écouter pendant plusieurs heures une personne qui monopolise la parole pour vous parler d’elle et de sujets qui ne vous concernent pas ?

Sur les réseaux sociaux, ne parlez pas des sujets qui vous intéressent, mais de ceux qui intéressent vos lecteurs potentiels !

Enfin, ne monopolisez pas non plus la conversation. Arrêtez le monologue et passez du discours au dialogue. Vous verrez que vos clients ou prospects vous livreront beaucoup de commentaires ou d’idées riches d’enseignements pour votre activité.

Dans un contexte de marketing relationnel, la plus-value du community manager est d’entamer (et idéalement maintenir) la conversation avec la communauté (clients, fans de la marque). Trop longtemps tenu à un rôle d’audience passive, l’internaute a pris le pouvoir. Il est désormais partie-prenante du développement et de la pérennité d’une marque. Lui parler est un début, l’écouter un must.

source : https://www.canva.com/design

3- La Concision

Twitter a imposé l’art de la concision, en obligeant à être précis et captivant en moins de 280 caractères. Fini le bla bla bla… droit au but ! A l’heure de l’infobésité, nous n’avons plus le temps de lire. Alors, obligez-vous à la synthèse et allez à l’essentiel. On dit que la perfection est atteinte non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter, mais plus rien à retirer.

En effet, cette citation fait passer des messages forts sur des structures de phrases simples sur le modèle Sujet/Verbe/Complément. Par exemple, La fin d’une chose marque le commencement d’une nouvelle ou encore  Dessine-moi un mouton. Une forme simple sans être simpliste, qui permet une bonne compréhension et une meilleure mémorisation du message. 

4- La Créativité 

Que ce soit sur les réseaux sociaux comme sur les différentes plateformes en ligne, le community manager y est omniprésent. Il assure le lien entre une entreprise, une marque ou une personnalité avec les consommateurs et les internautes qui adhèrent à ses communautés.

Pour maximiser le taux d’engagement dans vos publications, obligez-vous à être créatif. À juste titre, pour une communication décalée. Toutefois, vos services ou produits ne sont pas forcément adaptés à ce type de communication.

Pour trouver des idées, n’hésitez pas à vous inspirer de bonnes pratiques d’entreprises différentes de votre secteur d’activité et qui ont su parfaitement intégrer les réseaux sociaux dans leur communication. Il existe également des sites internet qui ont des rubriques très intéressantes pour vous aider à définir votre stratégie.

Attention toutefois, petit rappel : s’inspirer ne veut pas dire copier ! 

Pas de bon Community Management sans un bon Community Manager !

5- Le Caractère

Un bon CM doit savoir faire preuve d’humilité, d’empathie, de diplomatie, mais aussi de tact dans certains cas. Évitez les caractères impulsifs, qui réagiront en cas de commentaires désagréables sur votre page. Parmi les quatre types de tempéraments (sanguin, colérique, mélancolique et flegmatique), préférez les profils flegmatiques qui sont d’excellents diplomates.

N’oubliez pas que votre CM est votre ambassadeur auprès des internautes. Alors, soignez votre casting ! “La communication est une science difficile. Ce n’est pas une science exacte. Cela s’apprend et se cultive.”

6- Culture digitale 

Un bon Community Manager doit être “digital addict“, et connaître parfaitement les habitudes des socionautes. Il doit donc en permanence s’informer des évolutions et des nouvelles tendances du web.

Si vous êtes son manager, ne soyez pas étonné s’il passe une grande partie de son temps à surfer le web et consulter des articles. S’il ne le fait pas, il sera vite dépassé et ne pourra plus répondre à la mission que vous lui avez confiée.

7- La Chaleur humaine 

Enfin, pour développer et fidéliser une communauté, le CM doit être convivial et chaleureux dans ses échanges et répondre aux interactions des internautes.

Nourrir une relation prend du temps, et le Community Management est également une école de la patience. Et au-delà de la taille de votre communauté, c’est bien la qualité de la relation instaurée avec votre public qui donnera une image pleinement positive de votre entreprise.

Qualité des contenus, sens de la conversation, concision et créativité, mais aussi caractère approprié, culture digitale et chaleur humaine : autant de qualités à entretenir pour permettre à votre entreprise de  s’imposer sur les réseaux sociaux.

Source : https://fabricelamirault.com/reseaux-sociaux-les-7-c-du-community-management/

Category: Marketing digital

laissez un commentaire